La 3ème édition African Start-up Forum s'ouvre à Abidjan du 13 au 17 novembre 2018

  • 17/09/2018
  • Source : Magazine du Manager
Dans deux mois s’ouvrira à Abidjan en Côte d’Ivoire, la 3ème édition du Forum économique des startups, incubateurs et investisseurs d’Afrique «African Start-up Forum», qui se tient cette année du 13 au 17 novembre 2018, dans l’optique de doter l’Afrique d’une économie diversifiée et de forces durables.


L’évènement a pour enjeu de créer un environnement propice à l’entrepreneuriat, apprend-t-on auprès des organisateurs, qui précisent que les objectifs sont entre autres, de valoriser les ambitions des jeunes entrepreneurs  africains et de soutenir leur audace à travers des actes concrets de mise en œuvre de projets, programmes et prototypes.

L’African Start-up Forum ambitionne de créer les conditions de développement de l’entrepreneuriat par la mise en place de mécanismes législatifs pour l’encadrement de l’écosystème des startups, dans le cadre d’un partenariat public-privé renforcé.

Les travaux consisteront à former les dirigeants, cofondateurs et fondateurs de start-up à la bonne gestion de leurs jeunes entreprises. Ces formations doivent doter les participants d’armes nécessaires pour pouvoir franchir le cap de trois ans identifié comme étant la moyenne d’âge de durée de vie des start-up en Afrique.

« Il s’agira de quatre jours de formation en matière de création, avec les volets juridique, technique, financier et de rapports avec les tiers», a indiqué le commissaire général du forum, Kaba Mohamed Lamine.

Pour atteindre les objectifs fixés, le directeur de cabinet au ministère ivoirien de l’économie et des finances, Adama Coulibaly, estime qu’il faut dynamiser la culture entrepreneuriale au sein de laquelle le succès est récompensé, et où les embûches ne sont qu’une étape de plus vers la réussite.

Comme lors des deux précédentes éditions, 20 prix vont être décernés aux lauréats dans différents secteurs.

Sont attendus à Abidjan au moins 1000 dirigeants de start-up qui prendront part à cette rencontre des entrepreneurs, dont 250 en provenance de pays non africains.

A Lire aussi